Les 4 zones pour investir en Loi Pinel

La loi Pinel est un dispositif de défiscalisation favorisant l’investissement locatif dans les zones où l’offre locative est inférieure à la demande. Ainsi votre bien doit répondre à certains critères afin de pouvoir prétendre à la Loi Pinel.

Votre acquisition immobilière en Loi Pinel devra notamment être comprise dans l’une des 4 zones : A bis, A, B1 ou B2. De cette zone dépendront certaines contraintes comme les plafonds des ressources du ménages ou encore du loyer.

Zone A Bis en Loi Pinel :

Cette zone est composée des villes les plus demandées : Paris et 29 communes de la petite couronne. Elle comprend des villes tel que : Versailles, Boulogne Billancourt et Courbevoie.
Ainsi le plafond de loyer par m2 est le plus fort des 4 zones avec un montant de : 16.83€. La limite des ressources d’un ménage, par exemple composé d’un couple ayant un enfant à charge, est la plus importante : 72.476 €.

Zone A de la Loi Pinel :

Celle-ci contient les villes ayant une forte demande locative : la zone agglomérée de l’Île-de-France, la Côte d’Azur ainsi que le Genevois français. Elle contient notamment les villes : Aix-en-Provence, Lille ou encore Porto-Vecchio.
Son plafond locatif est de 12.50 € par m2. Le maximum des revenus d’un ménage composé d’un couple et d’un enfant à charge est de : 66.460 €.

Zone B1 du dispositif :

Cette zone de la loi Pinel comprend les agglomérations de plus de 250.000 habitants, la grande couronne parisienne, quelques villes onéreuses, les départements d’Outre-Mer, la Corse et les autres îles non reliées au continent. Ainsi elle est composée de villes dont la demande de location est moyenne comme : Saint-Malo, Biarritz ou Toulouse.
La limite de son loyer est de 10.07 € par m2. Le plafond de la rémunération mensuelle d’un ménage, par exemple constitué d’un couple et d’un enfant à charge, est de 48.422 €.

Zone B2 de la défiscalisation Pinel :

Elle comprend les villes faiblement demandées : les autres communes de plus de 50 000 habitants et les villes frontières de la zone B1. Nous pouvons notamment citer : Confort, Castres et Quimper.
Ces villes sont éligibles seulement après réception d’un accord préfectorale.
Le plafond de loyer par m2 de cette zone est le plus faible, de 8.75 €. La limite des ressources d’un ménage, par exemple composé d’un couple ayant un enfant à charge, est la plus basse : 43.580 €.

Afin que le découpage géographique des zones représente la réalité du marché, les agglomérations contenues dans chaque zone peuvent être amenées à varier.

Le nouveau zonage de la loi Pinel, applicable depuis le 1er octobre 2014, en est l’exemple.

Ainsi des communes comme Lyon et Marseille sont passées de la zone B1 à A. Néanmoins aucun passage d’une ville de la zone B2 à la zone C, représentant le reste du monde donc non éligible à la Loi Pinel, n’a eu lieu. En effet le but de ce dispositif n’est pas de pénaliser la création de logements.